Au sujet de l’auteur

Coralie Horgue

– Étudiante à l’école de journalisme de l’Université Lumière Lyon II
– Je fais un stage de 4 mois en Belgique, à Tournai, dans l’édition NordEclair de la société de presse écrite SudPresse.
– Attraits : presse satirique, grands reportages… et Blondie.

Ce blog est un blog étudiant, destiné à surplomber par différentes analyses le paysage médiatique et les nouvelles pratiques journalistiques du monde européen.

Le rythme du blog est d’une publication par semaine.

Contact : coralie.horgue@yahoo.fr

  1. Dans ces nouvelles pratiques , et notamment le data journalisme , comment positionnez-vous en europe les pratiques de curation et de scénarisation des données ?

  2. L’Europe, c’est vaste. Mais je sais que les pratiques de curation y sont encore très mal représentées. On en parle très peu et la pratique reste minime comparée aux Etats-Unis (Storify, Tweetedtimes, Curated.by, Qwiki, Pinterest…). Seule l’Angleterre semble être adepte de la curation (voir le blog de Maria Popova par exemple, « brain pickings »).

    Cependant, il est bon de noter que les outils de curation qui marchent aujourd’hui ont été crées en Europe : Paper.li vient de Suisse, Scoop.it et Pearltrees de France, Bundlr du Portugal ou encore MytweetMag d’Allemagne. Ça donne donc un peu d’espoir à l’avenir de la curation en Europe !

    La scénarisation des données semble déjà plus populaire ! Le Guardian est très friand du data journalisme. En plus de la Data Store et du Data Blog, le journaliste-designer David McCandless qui écrit pour le Guardian développe le concept de Data Vison (en gros, c’est l’idée que plus l’infographie est belle et bien présentée, plus elle est compréhensible).

    Sinon, on pense aussi au journal El Pais en Espagne qui possède une rubrique à part entière consacrée au journalisme visuel. (El Pais, The Guardian et le New York Times font partis des pionniers du journalisme de données.)

    Le data journalisme est aussi présent en France mais encore très timidement. Sauf quelques petites exceptions (Mediapart, Rue89, LePost.fr), les médias traditionnels français ne se sont presque pas essayés à cette pratique… Mais le journalisme de données a de l’avenir en France grâce à des groupes de passionnés comme OWNI et ActuVisu.

    Merci pour votre commentaire et j’espère avoir à peu près répondu à votre question.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :